Retour

Piqûres d’insectes et de moustiques : comment les reconnaître ?

Si le résultat est toujours le même (une piqûre !), les causes et les effets sont différents d’un insecte à l’autre. Si certains insectes piquent pour se nourrir, d’autres ne le font que pour se défendre. Petit guide pour apprendre à reconnaître – et donc à traiter – les différentes piqûres d’insectes.

Les animaux piqueurs hématophages

Parmi eux, on compte notamment les moustiques (aussi appelés culicidés), les tiques, les taons et les aoûtats.

  • Focus sur... les moustiques
  • moustique

    Seules les femelles piquent. Elles ont besoin de notre sang pour nourrir leurs petits. Leurs piqûres provoquent des démangeaisons et à force de grattage, des rougeurs inesthétiques.

    Les espèces qui vivent dans les régions tropicales peuvent transmettre des maladies graves comme la dengue, la fièvre jaune, le paludisme, Zika…

  • Focus sur... les aoûtats
  • aoûtat

    Les larves de ces minuscules acariens rougeâtres piquent en provoquant des boutons entourés d’une auréole blanchâtre qui démangent fortement. On les trouve dans les prés et les herbes hautes.

    Ils s’incrustent sous la peau des parties du corps chaudes et humides, comme les aisselles, le cou, l’aine, le pli des coudes ou des genoux, pour piquer leur hôte et se laisser ensuite tomber.

     

  • Focus sur... les tiques
  • tique

    Les tiques s’accrochent à la peau et la mordent. Elles sont présentes dans les prés, les buissons et les arbres.

    Dans certaines régions, les tiques peuvent être le vecteur d'infections généralisées comme la maladie de Lyme qui nécessite une prise en charge médicale.

     

  • Focus sur... les taons
  • taon

    Ces grosses mouches se nourrissent du sang de bétail ou de chevaux. Ils ne s’attaquent qu’aux humains à proximité. Leur morsure engendre une rougeur, un gonflement important et des douleurs.

    Les insectes qui piquent pour se défendre

    C’est le cas par exemple des hyménoptères (abeilles, guêpes et frelons plus rarement), des fourmis (dont les morsures – et non piqûres – provoquent des rougeurs et des démangeaisons) et des araignées (qui appartiennent à la famille des arachnides et non des insectes).

     

  • Focus sur... les hyménoptères
  • hyménoptère

    Les abeilles sont généralement inoffensives tant qu’on ne les agresse pas. Les guêpes et frelons, quant à eux, peuvent attaquer, notamment lorsque le temps est à l’orage, que l’on déjeune dehors ou que l’on fait de grands gestes pour les chasser. Leurs piqûres provoquent une rougeur et un gonflement douloureux. Attention, car elles peuvent provoquer des réactions graves chez les personnes allergiques, nécessitant une prise en charge médicale immédiate. Dans ce cas, appelez immédiatement les services d'urgence en composant le 15 ou le 112.

    De manière générale, il est déconseillé de s’approcher des nids et des ruches, car ils protégeront leurs abris.

    Il est possible de différencier les différents membres de cette famille :

    • Les guêpes ont un corps fin et lisse, rayé jaune et noir
    • Les abeilles sont plus rondes, plus noires, et légèrement poilues. Elles meurent immédiatement après avoir piqué
    • Les frelons, que l'on rencontre plus rarement, ont l'apparence de grandes guêpes (3-4 cm)

    En cas de doute, n’hésitez pas à demander conseil à votre médecin ou votre pharmacien. N'hésitez pas également à consulter un centre de médecine des voyages. En cas de piqûres multiples et / ou importantes ou de réactions généralisées, consultez immédiatement votre médecin ou appelez le 15 ou le 112.

    +
    Pour en savoir plus

    Vous allez quitter le site de la gamme Apaisyl pour être redirigé vers Google Maps.

    Les informations que vous y trouverez sont mises à jour indépendamment du site de la gamme Apaisyl.

    Rester sur cette page
    OK